Port ALC

"Tu viens avec nous?"

"Oui."

     On dit que je répondis spontanément. J'avait seulement deux ans.
Elles étaient des soeurs carmélites qui me demandèrent, chemin faisant à son collège et en passant chaque jour devant de chez moi.

     Je commençait d'être l'élève la plus jeune. Je me souviens que les soeurs me donnaient des crayons de couleur et papier, mais il ne reste plus dans ma mémoire que j'avait dessiné. Mais ce que si a resté dans elle c'est l'envie de dessiner. Se transformait même en profesión. Surtout je fis des dessins de sacs à main pour ma propre production dans ma petite fabrique. On a bien réussi vendre mes dessins pour example a la marque de "Lois" et inclus a "Gloria Vanderbilt". Je dessinais autres choses aussi. Tout celà on peut voir dans le passage sur mes dessins industriels.

     Les ans ont passé et aujourd'hui le dessin industriel est transformé dans une autre classe d'art. J'ai arrivé à obtenir certaine abstraction. Ceux qui observent mon oeuvre artistique, probablement sont capacités de voir ce qui se cache derrière les couleurs et compositions. Sinon, le passage "Des Paramètres" pourrait offrir un chiffre d'approche et de compréhension.

     Peu de temps avant que soeur Joaquina Vasera tristement nous délaissait au douze de février de 1999, j'avais l'occasion de parler avec elle. Je voulais savoir comment elle m'avait vu tant de temps avant, qu'en était-il de la petite Eva Maria que je fus, parceque elle était comme une mère pour moi.

     Voilà ce que disait:

Tu etáis intelligente.
Tu n'aimais pas étudier.
Tu te comportais bien avec tout le monde.
Tu étais plus fine que les autres.
Tu étais une chère enfant, ouverte, jolie et enjouée.
Tu amais bien avoir des amies, aussi jouer.
Tu étais gentille, de coeur.

maisonette

     Tous les hommes nous tenons notre époque. Quelques-uns de nous laisserons un légat pour ceux qui viendront après que nous-même.

     Déjà les Égyptiens de l'Antiquité avaient pensé pouvoir influir en la fortune éternelle d'une personne par l'extinction de son nom en tous les endroits où il serait gravé ou sculpté au ciseau. Disparu le nom, disparu la personne et sa vie eternelle.

     Les livres et l'art sont des médias ideales afin de perdurer les pensées d'une personne plus que sa vie tellement limitée dans le temps. Ce sont deux méthodes très ressamblants pour montrer ce que l'esprit avait dévoilé. J'ai travaillé dans les deux domaines. Les règles de la réalisation spécifique peuvent varier en chaque cas, l'impulsion qui avait donné l'esprit sans doute parte des mêmes origines. Avec plaisir je pose mon oeuvre a disposition. Je vais utilizer les médias de mon époque pour sa divulgation.

     Il y a ceux-là qui sont éléctroniques mais aussi des classiques, comme les bibliothèques des universités, où il se gard ma poésie. Je voudrais que des générations trés loin dans le future en conaisseraient, profiteraient et en entendraient.

     J'espère qu'on va sculpter mon nom au ciseau, de cette façon je vivrais.


     Adviens quoi qu'il advienne, aussi tempétueux qu'il soit le jour,
les heures et le temps passent.

     Shakespeare


Copyright 1998 - 2014

mi/my/meine/mon E-Mail

Genoveva Serra - art

portail